LA SOPHROLOGIE POUR SOULAGER LES ACOUPHÈNES

En plus d'une prise en charge multidisciplinaire, la sophrologie peut être un véritable outil pour soulager les acouphènes. Il est important d'insister sur le fait de soulager et non de guérir, puisque pour le moment , aucun traitement spécifique n'a été mis au point pour les guérir.

 

après une étude réalisée par la commission acouphènes de l'observatoire national de sophrologie, sur 90 patients ayant pratiqués des séances de sophrologie ont vu une amélioration de leurs acouphènes. Et les bienfaits se ressentent très rapidement puisque sur 19 personnes ayant participé à 4 séances maximum, ont ressenti une amélioration.

 

Avec la sophrologie , les principaux objectifs sont de développer un meilleur équilibre général, de mieux gérer son anxiété, ses émotions et d'aller vers une acceptation de l'acouphène au quotidien.

 

Nous allons essentiellement travailler sur:

  • La respiration: apprendre des techniques de respiration pour oxygéner davantage son corps, dénouer les tensions inutiles, retrouver un meilleur tonus, une meilleure vitalité.
  • La capacité à se détendre, à se relaxer: prendre un temps pour soi, faciliter la détente physique et mentale, renouer avec les sensations agréables d'un corps détendu et sans tensions dans un agréable lâcher-prise.
  • L'écoute du corps: développer une plus grande sensorialité en vivant consciemment son corps,ses sensations , ses 5 sens dans "l'ici et maintenant" avec un mental apaisé.
  • La gestion de l'anxiété et des émotions: apprendre à gérer l'intensité du stress, savoir identifier les émotions, comprendre leur utilité, apprendre à les accueillir, à les exprimer et adopter les comportements adéquats.
  • L' acceptation de l'acouphène:  grâce à une meilleure perception de son corps, à repérer les tensions inutiles et à s'en libérer, une respiration naturelle et plus profonde, une détente facilitée et une meilleure gestion des émotions, l'acceptation de l'acouphène se fera naturellement pour devenir à long terme un bruit que l'on entend en permanence mais qui nous ne gène plus.